• "Barrages et Ponts"
     
     separateurs
     
    "Barrage de Tignes" 
    Le barrage de Tignes était le plus grand barrage-voute d'Europe en altitude au moment de sa construction.
    La voûte mesure 180m de hauteur, dont 20m en fondations, pour une longueur de 295m et une épaisseur de 43m.
    Sa construction a utilisé 630 000 m3 de matériaux.
    La hauteur maximale de l'eau du barrage se situe à 1790m d'altitude et le lac occupe 270 hectares. L'eau, turbinée vers les usines des Brévières Malgovert et du Chevril, chute par une conduite forcée et produit 805 gigawattheures d'électricité par an. 
     
     separateurs
     
    Envers du barrage de Tignes
     
     separateurs
     
    "Barrage-de Bort-les Orgues"
    Le barrage de Bort-les-Orgues est un barrage en béton situé le long de la Dordogne et dans la commune de Bort-les-Orgues. Il s'agit de la plus grande retenue française pour un barrage en béton.
     
     separateurs
     
    "Pont Valentré de Cahors"
    Le pont Valentré (en occitan pont de Balandras), également appelé pont du Diable, est un Pont fortifié du xive siècle franchissant le Lot à l'ouest de Cahors, en France. Il offre aujourd'hui, avec ses trois tours fortifiées et ses six arches précédées de becs aigus, un exemple de l'architecture de défense du Moyen Âge, devenu le symbole de la ville de Cahors.
    Le pont Valentré est classé depuis 1998 au patrimoine mondial de l'UNESCO, dans le cadre des Chemins de Saint Jacques de Compostelle1, et monument historique depuis 1840.
     
     separateurs
     
    "Pont du Gard"
    Le pont du Gard est un pont-aqueduc romain à trois niveaux, situé dans la commune de Vers-Pont-du-Gard, près de Remoulins, dans le département du Gard (France). Il enjambe le Gardon, ou Gard. Probablement bâti dans la première moitié du ier siècle, il assurait la continuité de l'aqueduc romain qui conduisait l’eau d’Uzès à Nîmes. Les dernières recherches montreraient que son fonctionnement cessa au début du vie siècle.
    Au Moyen Âge, les piles du second étage furent échancrées et l'ouvrage fut utilisé comme pont routier. L'architecture exceptionnelle du pont du Gard attira l'attention dès le xvie siècle, qui dès lors bénéficia de restaurations régulières destinées à préserver son intégrité. Un pont routier lui fut accolé en 1743-1747. Plus haut pont-aqueduc connu du monde romain, il a été classé monument historique en 1840 et inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco en décembre 1985. Le site a fait l'objet d'importants aménagements en 2000.
     
     separateurs

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique