• les Paphiopedilum sont presque tous terrestres ou lithophytes, rarement épiphytes (P. lowii). D'une courte tige, partent des feuilles rigides, coriaces, disposées sur le même plan, de taille et de forme très variable, de couleur verte unie, ou tesselées gris verdâtre, la face inférieure souvent pourpre.

    Le labelle peut être comparé: à une bourse, à un sac, à une pantoufle. Le sépale dorsal, proéminent est nommé pavillon, les sépales dorsaux, soudés, se trouvent derrière le labelle. La floraison a lieu, depuis le milieu de l'automne, jusqu'au printemps, mais beaucoup d'hybrides modernes, fleurissent deux à trois fois par an. Les fleurs durent longtemps, de un à trois mois.

    20130317_135100
    N'ayant pas de pseudobulbes, les Paphiopedilum sont sensibles à la sécheresse et leurs racines doivent être dans un milieu humide, ce qui nécessite des arrosages réguliers, dont la fréquence soit en rapport avec les conditions de culture: en moyenne tous les trois à cinq jours à la belle saison, à la période d'inactivité des plantes, on peut attendre une semaine et même plus.
    20130317_141747
    P1350461
    P1350473
    P1350482
    P1350486
    P1350502
    P1350516
    P1350525
    P1350533
    P1350536
    P1350537
    Paphiopedilum micrantum
    Paphiopedilum St albans
    Paphiopedilum Venustum
    Paphiopedilum

    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique