• les Paphiopedilum sont presque tous terrestres ou lithophytes, rarement épiphytes (P. lowii). D'une courte tige, partent des feuilles rigides, coriaces, disposées sur le même plan, de taille et de forme très variable, de couleur verte unie, ou tesselées gris verdâtre, la face inférieure souvent pourpre.

    Le labelle peut être comparé: à une bourse, à un sac, à une pantoufle. Le sépale dorsal, proéminent est nommé pavillon, les sépales dorsaux, soudés, se trouvent derrière le labelle. La floraison a lieu, depuis le milieu de l'automne, jusqu'au printemps, mais beaucoup d'hybrides modernes, fleurissent deux à trois fois par an. Les fleurs durent longtemps, de un à trois mois.

    20130317_135100
    N'ayant pas de pseudobulbes, les Paphiopedilum sont sensibles à la sécheresse et leurs racines doivent être dans un milieu humide, ce qui nécessite des arrosages réguliers, dont la fréquence soit en rapport avec les conditions de culture: en moyenne tous les trois à cinq jours à la belle saison, à la période d'inactivité des plantes, on peut attendre une semaine et même plus.
    20130317_141747
    P1350461
    P1350473
    P1350482
    P1350486
    P1350502
    P1350516
    P1350525
    P1350533
    P1350536
    P1350537
    Paphiopedilum micrantum
    Paphiopedilum St albans
    Paphiopedilum Venustum
    Paphiopedilum

    13 commentaires
  • "Les Phalaenopsis et autres..."
    Phalaenopsis (2)

    Les Phalaenopsis sont des plantes originaires d'un large sud-est asiatique s'étendant sur les régions et pays suivants : Assam, Est Himalaya, Birmanie, Iles Andaman, Malaisie, Indonésie, Bornéo, Iles Moluques, Chine du sud, Inde. Les espèces sont soit confinées à des régions limitées, soit répandues. Quelques espèces poussent au niveau de la mer, d'autres dans des contrées plus élevées, mais toujours dans des conditions climatiques régulières. Le seul facteur évoluant en cours d'année étant la pluviométrie, alors que les températures sont stables. En général, les plantes qui poussent à l'ombre sont plus robustes que celles que l'on trouve en pleine lumière ou exposées aux rayons du soleil.

    Les Phalaenopsis croissent généralement à faible altitude, à la lisière des forêts ou sur des arbres isolés, dans des localités soumises à l'alternance régulière de la sécheresse et de l'humidité, souvent au bord des rivières ou dans des zones fréquemment inondées. La pluviométrie de ces régions atteint 2000 mm/an. Certaines espèces, peu répandues, se plaisent à des altitudes nettement supérieures, de l'ordre de 1500 m.

    20130317_130307 20130317_130408 20130317_142311 P1350503 P135051120130317_131139 20130317_131155 20130317_131324 20130317_131449 20130317_132618 20130317_141816 20130317_141833 20130317_142047 20130317_142222 20130317_142350 "Ansellia africana"
    Ansellia africana est une espèce monotypique d'orchidées communément
    connue sous le nom d’Orchidée léopard   Lycaste Skinneri P1350460 P1350464 P1350466 P1350467 P1350469 P1350472 P1350477 P1350478 P1350480 P1350500     P1350519 P1350528 P1350540    

    3 commentaires