• "ABBAYE DE VAUCELLES"

    vaucelles-james
      

    abbaye-de-vaucelles-les-rues-des-vignes-1323208413

    Cette abbaye cistercienne, classée Monument Historique, est située dans la vallée du Haut-Escaut sur la commune de Les Rues des Vignes à 10 km de Cambrai et à 24 km de Saint-Quentin. Ce monument est l’un des plus prestigieux au Nord de la France. L'abbaye de Vaucelles, telle qu'elle se présente à vous aujourd'hui, reste une construction hors norme tant par ses dimensions que par la qualité de sa restauration et son rayonnement culturel. Le chemin fut long et le combat quotidien pour en arriver là. "Vaucelles" est une histoire d'amour. Le temps en avait fait une ruine, et les nécessités des bâtiments de ferme et d'usine textile. De l'engagement des cisterciens, aux années de rénovation d'Alain et Marie-Maxellende Lagoutte, et de l’association « Les Amis de l'Abbaye de Vaucelles ». nous vous proposons de remonter le temps et de découvrir l'histoire des Cisterciens à travers la splendeur et la rénovation de Notre Dame de Vaucelles. L’abbaye de vaucelles ne déroge pas à la règle cistercienne et s'est élevée au coeur de la vallée du haut escaut. La première pierre de l'abbaye fut posée le 1er août 1132 par Saint Bernard, elle est fille de Clairvaux et constitue la treizième fondation de ce père de l'église. Notre Dame de Vaucelles fut édifiée sur un terrain cédé par Hugues d'Oisy, Seigneur de Crévecoeur sur Escaut. Sa construction s'est étalée sur de nombreuses années. A son apogée, elle possédait la plus grande église cistercienne d'Europe aussi grande que Notre Dame de Paris. Actuellement, l'autel en marbre de carrare se trouve en l'église Saint Géry de Cambrai et certains ouvrages de sa bibliothèque, qui comptait plus de 40.000 volumes en 1257, ont été préservés à la bibliothéque de Cambrai.

    P1350450
     
    L'Abbaye de Vaucelles sert aujourd'hui d'écrin à de nombreuses
    manifestations artistiques et culturelles.

    votre commentaire
  • les Paphiopedilum sont presque tous terrestres ou lithophytes, rarement épiphytes (P. lowii). D'une courte tige, partent des feuilles rigides, coriaces, disposées sur le même plan, de taille et de forme très variable, de couleur verte unie, ou tesselées gris verdâtre, la face inférieure souvent pourpre.

    Le labelle peut être comparé: à une bourse, à un sac, à une pantoufle. Le sépale dorsal, proéminent est nommé pavillon, les sépales dorsaux, soudés, se trouvent derrière le labelle. La floraison a lieu, depuis le milieu de l'automne, jusqu'au printemps, mais beaucoup d'hybrides modernes, fleurissent deux à trois fois par an. Les fleurs durent longtemps, de un à trois mois.

    20130317_135100
    N'ayant pas de pseudobulbes, les Paphiopedilum sont sensibles à la sécheresse et leurs racines doivent être dans un milieu humide, ce qui nécessite des arrosages réguliers, dont la fréquence soit en rapport avec les conditions de culture: en moyenne tous les trois à cinq jours à la belle saison, à la période d'inactivité des plantes, on peut attendre une semaine et même plus.
    20130317_141747
    P1350461
    P1350473
    P1350482
    P1350486
    P1350502
    P1350516
    P1350525
    P1350533
    P1350536
    P1350537
    Paphiopedilum micrantum
    Paphiopedilum St albans
    Paphiopedilum Venustum
    Paphiopedilum

    13 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires